Une voiture de luxe via Le Soleil

Quatre jours trop tôt. Parce qu’il est né un 27 décembre, Jonathan Audy-Marchessault a perdu une année de hockey. « J’ai toujours été le plus jeune de mon équipe durant mon stage au hockey mineur et, jusqu’à présent, je ne crois pas que cela ait été un gros désavantage. » - Jonathan Audy-Marchessault

Source : Mario Morissette, Le Soleil

Roy : « J’étais obligé de gagner » via Le Soleil

Devant lui, un autre Jonathan faisait des flammèches. Sur les 32 rondelles expédiées vers le filet montréalais, pas moins de neuf provenaient de Jonathan Audy-Marchessault, auteur du but qui a fait tourner le vent en troisième période.

Source : Mario Morissette, Le Soleil

Audy-Marchessault reste via Le Journal de Québec

Lorsque Jonathan Audy-Marchessault s’est présenté au camp d’entraînement des Remparts, il souhaitait avoir la chance de participer à une rencontre pré-saison. Six semaines plus tard, le jeune hockeyeur de seize ans vient de se voir confirmer son poste pour la balance de la saison.

Source : Le Journal de Québec

Audy-Marchessault reste via Le Journal de Québec

Audy-Marchessault a vécu toutes sortes d’émotions depuis son arrivée avec les Remparts. Il a même eu la chance de prendre part à la fusillade lors de la partie à Gatineau et de marquer son deuxième but de la saison. « Il (Patrick Roy) m’a demandé si j’étais prêt », devait-il raconter, le visage encore intrigué. « Je lui ai répondu en demandant s’il était sérieux. » - Jonathan Audy-Marchessault.

Source : Le Journal de Québec

Une promotion hâtive pour Audy-Marchessault via Le Soleil

Je ne m’attendais pas à être repêché, alors mon but à la fin de la dernière saison était de jouer midget AAA cette année. Dans le midget espoir, j’ai eu beaucoup de glace et j’ai appris à la mettre dedans (46 buts). Si j’étais gros, je me ferais frapper un peu plus, mais je suis capable de me faufiler.

Source : Carl Tardif, Le Soleil